Avec Jacqueline Durivault, la fougue nous emporte dans un bienheureux tourbillonnement dans lequel tout est construit, mis en scène, mais dans une entière liberté. Elle enivre de couleurs savamment ordonnées et assorties d’une matière riche et légère. Elle approche de l’abstraction, mais sait s’en échapper, car ce qui est beau doit rester lisible.



autres artistes